pour Jean-Luc Mélenchon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

pour Jean-Luc Mélenchon

Message  Sympatic le Mar 17 Avr - 8:06

Article paru sur le site le Point.fr

Aujourd'hui, vous nous donnez deux ou trois raisons de ne pas voter pour Jean-Luc Mélenchon.



On l'a assez dit, Jean-Luc Mélenchon a du talent. Mais le talent n'excuse pas tout. Il y a chez lui une véhémence qui n'est pas seulement l'expression d'une colère populaire. On sent que, parfois, cet homme cultivé, civilisé, peut se laisser griser par sa propre brutalité. C'est son côté Dr Jean-Luc et Mr Mélenchon. Il invective, parfois il injurie - comme ses cibles sont des politiques ou des journalistes, ça ne le disqualifie pas, au contraire. Mais le ton de ses discours, la violence qu'il exprime donnent parfois une tonalité malsaine à sa campagne. Il y a de la posture, bien sûr : c'est plus facile d'être lyrique pour demander des têtes que pour présenter des plans d'économies. Mais il y a aussi une musique de fond dérangeante, dissonante, derrière ce que crie Jean-Luc Mélenchon : il réclame la justice sociale, mais ce qu'il incarne, c'est plutôt la vengeance sociale. Ce n'est rassurant pour personne.

Beaucoup d'observateurs (et peut-être d'électeurs) se demandent s'il peut faire battre François Hollande : ça pourrait être une raison de ne pas voter pour lui ?

Je continue de penser qu'il peut plutôt le renforcer, parce qu'il apporte à la gauche de nouveaux électeurs (ou il en récupère d'anciens). Le problème, c'est qu'il élargit le spectre... en réveillant des fantômes. En quelques mois, il a décongelé le PC et on a vu ressurgir des drapeaux rouges avec des faucilles et des marteaux comme si le Mur n'était jamais tombé : ce n'est pas "Jurassik Park" mais "Bolchevik Park" ! Attention, il faudrait vérifier qu'il n'y a pas eu rupture de la chaîne du froid : la France de Jean-Luc Mélenchon, c'est l'étatisme à tout crin, les nationalisations, l'impôt purificateur... On ne se souvient pas que ça ait très bien marché par le passé. Et tant pis si ça doit le mettre en colère, on peut aussi trouver qu'un candidat qui admire le régime chinois et qui soutient que Cuba n'est pas une dictature ne serait pas le représentant idéal pour la démocratie française...

Il en appelle à une "insurrection par le vote" : ce n'est pas démocratique ?

Le slogan est irréprochable, mais ce n'est qu'un slogan. La martingale de Mélenchon, c'est de trouver les intonations de Léon Blum pour promettre le grand soir avec de vieilles lunes. Seulement, on ne peut pas oublier que son vrai modèle, ça a toujours été Mitterrand. Il est là, le mystère Mélenchon : comment un politique aussi intransigeant, habité par des convictions aussi radicales, peut-il refuser encore et toujours d'abjurer son mitterrandisme ? Il reconnaît que, par fidélité à son maître, il a voté pour Maastricht et il dit que c'était une erreur. Mais il lui a fallu quinze ans pour quitter le PS après ça, et comme il prétend que c'était le péché originel de la gauche française, il n'est pas interdit de s'interroger sur sa clairvoyance. Mélenchon voit rouge, c'est un fait ; rien ne dit qu'il voie clair.

_________________

Cool, vous êtes sur Sympatic Forum
avatar
Sympatic
Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 12457
Age : 71
Localisation : Reims
Date d'inscription : 29/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://sympatic.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum